Histoire de la maison forte du fossé
Cuisine

H i s t o i r e   du   d o m a i n e

Vue aérienne de la maison forte du fossé
La ferme du fossé vue du ciel


La maison forte du Fossé se présente comme un ensemble de bâtiments ceints de fossés en eau. On y pénètre par une porterie du XV°.
A l'intérieur de la cour entourée par un mur d'enceinte percé de meurtrières, se dresse un bâtiment typiquement renaissance.
Au rez-de-chaussée du corps de logis se trouvent un petit oratoire voûté en deux travées ainsi qu'une cuisine voûtée en anses de panier retombant sur un pilier central.




Il est fait mention pour la première fois des bâtiments dans la chronique de Bèze.
Vers 1060 le propriétaire en est Guido de Fossato. L'abbé Chaume le retrouve en 1088 sous le nom de Guy 1er du Fossé. En 1117, le propriétaire est son fils Guillaume. Le domaine reste dans cette famille jusqu'au XIV°.

En 1419, le propriétaire est Henri de Savoisy, archevêque de Sens, seigneur du Fossé. En 1438, le domaine revient à Thomas Buesseau, scrétaire et audiencier de la chancellerie du Duc de Bourgogne. Sa famille conservera le Fossé jusqu'au XVII°.

Un tournant capital pour l'aspect des bâtiments a lieu pendant les guerres de religion. En effet, en 1591, Pierre d'Anglure, seigneur de Guyonvelle, membre de la ligue, fait le siège et ruine cette maison "pernicieuse et dangereuse du fait du passage de Dijon à Langres".

Le corps de logis actuel est constuit par les enfants de Claude Bouesseau à la fin des guerres de religion.


Maison de Claude Buessau crée au XVIe siècleLe corps de logis renaissance

En 1626, le seigneur du Fossé avait le droit de moyenne et basse justice

A la fin du XVII°, le fief passe dans la famille de Bretagne.
Le 5 avril 1707 décède le Président Baillet, propriétaire du Fossé.
Le 9 Mai 1712 est effectué un état des lieux de la seigneurie du Fossé à la demande de Marguerite de Bretagne, veuve du Président Baillet.

Durant la révolution, la propriété a été achetée par Charles François Dupuis, membre du parlement qui a joué un rôle important dans les événements de Paris. Il est décédé au Fossé en 1808.

Le bâtiment renaissance en corps de ferme
Le fossé en 1980


En 1980 les propriétaires actuels acquièrent les bâtiments, alors en très mauvais état.

Depuis, les toitures ont été refaites et les douves, partiellement comblées en 1930 ont été recreusées.